Le barycentre de la filière automobile s’est déplacé vers les services, selon Xavier Horent des Mobilians.

Léo

Xavier Horent Mobilians

D’ici fin 2023, l’industrie automobile prévoit de conclure un nouveau contrat stratégique avec le gouvernement, accordant une part plus importante au secteur des services, notamment dans la gestion du parc automobile. Xavier Horent, délégué général de Mobilians, nous en donne les explications.

Le prochain contrat de filière : une place importante pour les services de l’automobile

Dans quelques semaines, le prochain contrat de filière sera signé, et une question se pose : quelle sera la part accordée aux services de l’automobile dans cet engagement avec le gouvernement ? Pour répondre à cette interrogation, nous avons rencontré Xavier Horent, expert en automobile depuis 20 ans et membre de la Plateforme de l’automobile (PFA).

Xavier Horent met en avant la qualité du travail réalisé avec la PFA, soulignant le degré de confiance mutuel et la véritable logique de coopération qui règne au sein de cette organisation. Cette approche a permis de construire un contrat de filière plus équilibré, une condition indispensable pour atteindre les objectifs fixés.

Une coopération solide pour un contrat de filière équilibré

L’importance accordée aux services de l’automobile dans ce nouvel engagement avec le gouvernement témoigne de la coopération solide entre la PFA et les acteurs du secteur. Cette collaboration a permis de trouver un équilibre dans la répartition des ressources et des responsabilités, afin de favoriser le développement de l’industrie automobile.

Il est donc attendu que le prochain contrat de filière accorde une part significative aux services de l’automobile, reconnaissant ainsi leur rôle crucial dans la croissance et l’innovation de ce secteur. Cette reconnaissance témoigne de l’évolution du barycentre de la filière automobile vers les services, marquant ainsi une nouvelle étape dans son développement.

Lire aussi :   Dénonciation de la votation anti-SUV à Paris par Xavier Horent (Mobilians)

En conclusion, le prochain contrat de filière devrait consolider la place des services de l’automobile dans l’industrie, grâce à une coopération solide et équilibrée entre la PFA et les acteurs du secteur. Cette reconnaissance témoigne de l’importance croissante des services dans le paysage automobile et ouvre de nouvelles perspectives pour l’avenir.