Partenariat entre AutoScout24 et Annonces-Automobile.com

Léo

AutoScout24 s

AutoScout24 a récemment signé un accord avec le site Annonces-Automobile.com dans le but de regagner des parts de marché en France. Cette collaboration permettra à AutoScout24 de se positionner comme un acteur majeur du secteur et devenir ainsi la troisième force de l’industrie.

AutoScout24 et Annonces-Automobile.com s’allient pour devenir leaders du marché des infomédiaires automobiles

Le marché français des plateformes de petites annonces de voitures d’occasion voit l’émergence d’une nouvelle concurrence entre Leboncoin et La Centrale. Le 29 janvier 2024, les groupes AutoScout24 et Annonces-Automobile.com ont annoncé un accord inédit qui les positionnera comme la troisième force du secteur des infomédiaires.

Aucune fusion n’est prévue entre l’éditeur allemand et son partenaire français. Les deux infomédiaires vont simplement combiner leurs ressources. Les équipes d’Annonces-Automobile.com pourront désormais commercialiser les solutions d’AutoScout24 en parallèle, tout en maintenant leurs catalogues respectifs de services.

Cet accord reflète la volonté d’AutoScout24 de se réinvestir en France après s’être retiré du marché il y a dix ans. Il montre également que le groupe Motors Gate cherche à capitaliser sur le secteur de l’automobile après avoir vendu ses activités dans les annonces d’engins maritimes. Deux stratégies convergentes qui se rejoignent ici.

Plus de 120 000 annonces disponibles

Cette alliance offrira aux distributeurs de voitures d’occasion l’avantage d’avoir un seul interlocuteur et une seule action de mise en place, tout en augmentant considérablement leur visibilité. « En combinant nos plateformes, nous atteignons une audience sans équivalent », explique Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 en Belgique et en France.

Cette audience est principalement à la recherche de voitures d’occasion haut de gamme. En janvier 2024, AutoScout24 référence plus de 81 300 offres, tandis qu’Annonces-Automobile.com en compte environ 41 500. Le prix moyen des voitures sur les deux sites s’élève à 30 000 euros, selon Vincent Hancart.

Lire aussi :   Nomination de Franck Oniga comme directeur général de Sofinco

« Nous ne prétendons pas être la seule solution pour nos clients », déclare humblement Vincent Hancart. « En revanche, nous serons leur meilleur complément. » Il ne vise pas une conquête totale du marché, mais rappelle que le premier pack sera proposé à 89 euros pour 25 places virtuelles sur l’un des deux sites. Ensuite, une logique d’économie d’échelle s’appliquera.