En 2023, le marché VN en Italie enregistre une hausse de 19 %

Léo

italie marché location longue durée véhicule électrique

En 2023, le marché automobile italien a enregistré une hausse de 19 % par rapport à 2022, avec un total de 1 566 448 voitures neuves immatriculées. Bien que ce résultat soit encourageant pour les constructeurs, ces derniers font face à un déficit de plus de 350 000 unités (-18,3 %) par rapport à 2019.

L’Italie enregistre une augmentation des ventes de voitures en décembre 2023

L’Italie a connu une amélioration de ses ventes de voitures en décembre 2023 par rapport à la moyenne annuelle. Malgré une baisse de 20 000 immatriculations par rapport à l’année précédente, avec un total de 111 136 véhicules mis à la route, le mois de décembre a enregistré une augmentation de 5,9 % par rapport à décembre 2022.

Les ventes de voitures aux particuliers ont continué leur progression tout au long de l’année 2023. Selon les chiffres publiés par l’Unrae (Union des constructeurs étrangers), elles ont augmenté de quatre points par rapport à décembre 2022, atteignant 64 365 unités et représentant 56,7 % des véhicules immatriculés ce mois-là.

En revanche, les loueurs longue durée ont connu une baisse de 21,1 % par rapport à décembre 2022, avec 24 545 livraisons et une part de marché de 21,6 %. La location courte durée a quant à elle enregistré une augmentation de 20,5 % par rapport à décembre 2022, avec un total de 3 131 véhicules immatriculés et une part de marché de 2,8 %.

Sur le plan énergétique, les voitures électriques représentent seulement 6 % du marché italien, avec 6 840 unités immatriculées (+48,8 % par rapport à l’année précédente). Les hybrides rechargeables ne représentent que 4 % du marché en décembre, avec 4 506 immatriculations (-17,7 % par rapport à décembre 2022).

Lire aussi :   Damien Pénelon monte en grade chez Jaguar Land Rover France

Le marché automobile italien clôture l’année 2023 en hausse, mais Fiat perd du terrain

Le marché automobile italien a clôturé l’année 2023 avec une croissance de 19 % par rapport à l’année précédente. Un total de 1 566 448 voitures neuves ont été immatriculées, soit environ 250 000 unités de plus qu’en 2022.

Les ventes de voitures aux particuliers représentent 55,5 % du marché pour l’ensemble de l’année, soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2022. La part de marché de la LLD s’élève à 24,3 %, en hausse d’un point par rapport à l’année précédente, tandis que la part de marché de la LCD reste stable à 4 %, identique à celle de 2022.

Les immatriculations de voitures électriques et hybrides rechargeables sont restées stables par rapport à 2022, représentant respectivement 4,2 % et 4,4 % du marché pour l’année entière.

En revanche, Fiat a perdu du terrain sur son marché domestique, avec une baisse de 2,5 % et 174 580 unités vendues, représentant une part de marché de 11,1 %. Alfa Romeo en a profité pour réaliser une bonne année, avec une progression de 85 % et un total de 26 787 unités vendues. Stellantis s’est tout de même bien rattrapé avec Peugeot, qui a enregistré une hausse de 15,2 % avec 79 830 livraisons et une part de marché de 5,1 %.