Renault creuse l’écart : 10 faits marquants du marché auto en octobre 2023

Léo

renault creuse l'écart : 10 faits marquants du marché auto

Les immatriculations continuent de croître en octobre 2023 avec une augmentation de 21,9% soit 152 383 véhicules neufs, portant ainsi le marché à 1 441 007 immatriculations depuis le début de l’année. Cependant, les mois à venir pourraient être très difficiles en raison d’une baisse de 13% des prises de commandes.

Le marché automobile connaît une baisse des nouvelles commandes et une performance mitigée pour certaines marques en octobre 2023. Malgré une augmentation de 21,9% des immatriculations, il est important de souligner que cette progression est principalement due à la livraison de modèles commandés il y a plusieurs mois. En outre, les nouvelles commandes ont chuté de 13% à fin septembre. En comparaison, en octobre 2019, le marché avait enregistré 188 989 immatriculations, soit un volume global de 1 830 356 pour les dix premiers mois de l’année.

Peugeot continue de se retrouver en retrait par rapport à ses concurrents. Alors que le marché croît de 21,9%, la marque n’enregistre qu’une progression de seulement 1% avec 21 327 immatriculations. Cette faible performance est encore plus embarrassante pour Peugeot étant donné que Renault, son grand rival, affiche une croissance de 19% depuis le début de l’année. En octobre, Renault enregistre une augmentation de ses immatriculations de 30,6%, avec 23 732 voitures écoulées, tandis que Dacia enregistre une augmentation de 33,2% avec 13 533 véhicules mis à la route. Renault s’impose donc comme le numéro un des ventes en France avec 230 466 unités depuis le début de l’année, tandis que Peugeot n’enregistre que 206 347 unités.

Lire aussi :   Nissan revoit à la hausse ses objectifs

Certaines marques connaissent de belles performances en octobre 2023. Suzuki voit ses ventes presque doubler avec une augmentation de 90,6%, suivi de près par MG avec une augmentation de 92,6%. Tesla, Skoda et Jeep affichent également de très bons résultats avec respectivement des augmentations de 82,2%, 87,8% et 102,9%.

En ce qui concerne les canaux de vente, les particuliers représentent 47,8% des immatriculations, tandis que les ventes à société, incluant la location longue durée, représentent 25,3%. Le marché de la location courte durée baisse de 20,9%, tandis que les véhicules de démonstration voient leurs immatriculations baisser de 7%. Hyundai et Skoda sont parmi les exceptions avec des augmentations respectives de 60% et 55,7%.

Les immatriculations auprès des particuliers enregistrent une belle progression de 27,9%, tandis que celles auprès des professionnels augmentent de 19,6%. Renault affiche de bonnes performances auprès des professionnels, notamment dans le domaine de la location longue durée, avec une augmentation de 169,3%. En revanche, Peugeot voit ses ventes baisser de 1,3%. MG se place en tête des ventes aux particuliers avec 88,6% de ses immatriculations adressées aux clients finaux.

En ce qui concerne les ventes par modèle, la Renault Clio est en tête avec 8 043 immatriculations, suivie de près par la Peugeot 208 avec 6 460 unités. La Dacia Sandero occupe la troisième place avec 6 173 immatriculations. Les hybrides non rechargeables connaissent une forte progression, représentant désormais une vente sur quatre en France. Les hybrides rechargeables se rapprochent des 10% de part de marché, tandis que les véhicules électriques occupent la troisième place du mix énergétique avec une part de marché de 16,7%.

Lire aussi :   Lightyear : un virage stratégique prometteur

Le marché des véhicules utilitaires légers (VUL) enregistre une progression de 20,3% en octobre 2023, avec 33 855 immatriculations. Toyota et Ford affichent les plus belles progressions avec respectivement +63,6% et +60,7%, tandis que Mercedes-Benz et Iveco connaissent des reculs de 13,9% et 11,2%. Renault reste le leader incontesté avec une augmentation de 30,8% en octobre et une part de marché de 32,1%.

Enfin, le marché des voitures d’occasion profite de la dynamique du marché des véhicules neufs, avec une augmentation de 7,7% par rapport à octobre 2022. Toutes les motorisations sont en hausse, notamment les hybrides (+51,8%) et les électriques (+107,4%). Les transactions sur des véhicules de plus de 16 ans représentent toujours 27,6% du marché.