Stellantis enregistre un solide T3 2023

Léo

Stellantis résultats troisième trimestre 2023

Stellantis a enregistré une augmentation de 7 % de son chiffre d’affaires, atteignant 45,1 milliards d’euros, au cours du troisième trimestre 2023. Les ventes ont également augmenté de 11 %, avec 1,4 million d’unités vendues. Malgré les perturbations causées par une grève évaluée à trois milliards d’euros, l’entreprise a maintenu ses objectifs annuels.

Stellantis enregistre une solide performance au troisième trimestre avec un chiffre d’affaires de 45,6 milliards d’euros

Lors d’un entretien avec des journalistes, Natalie Knight, directrice financière du groupe Stellantis, s’est félicitée de la performance solide réalisée au troisième trimestre. Entre juillet et fin septembre 2023, Stellantis a en effet dégagé un chiffre d’affaires de 45,6 milliards d’euros.

Cette augmentation du chiffre d’affaires s’explique principalement par une hausse des volumes de ventes et des prix stables, malgré des effets de change défavorables, précise Stellantis.

Au cours du troisième trimestre, le groupe a vendu 1,4 million de voitures, soit une augmentation de 11 % par rapport à la même période de l’année précédente. Toutes les zones géographiques ont connu une progression des ventes, à l’exception de l’Asie (Chine, Inde et Asie Pacifique), où les ventes ont reculé de 33 % en raison de la baisse des livraisons de Jeep et de Peugeot.

Une grève impacte négativement le chiffre d’affaires de trois milliards d’euros en octobre

En Amérique du Nord, deuxième marché en volume mais premier en chiffre d’affaires pour Stellantis, les ventes ont augmenté de 7 %, principalement grâce à Chrysler. Le chiffre d’affaires a quant à lui progressé légèrement de 2 %, atteignant 21,5 milliards d’euros.

Cependant, le groupe annonce que les arrêts de travail ont eu un impact négatif sur le chiffre d’affaires net d’environ trois milliards d’euros par rapport à la production prévue jusqu’en octobre.

Lire aussi :   La mue du réseau Dacia se poursuit

Malgré cela, Stellantis confirme ses objectifs pour 2023, avec une prévision d’une marge opérationnelle ajustée à deux chiffres et des flux de trésorerie disponibles issus de l’activité industrielle positifs.

La banque RBC estime que les ventes de Stellantis sont solides et souligne que maintenir les prévisions de marge à deux chiffres va à l’encontre de la tendance observée chez Ford et General Motors. Cependant, l’impact des grèves sur le résultat d’exploitation n’a pas été communiqué, ce qui soulève des interrogations sur l’impact des hausses de salaires promises sur les marges à venir.

Tirer parti des exportations chinoises avec Leapmotor

En ce qui concerne la transition verte, Stellantis se félicite d’avoir vu ses ventes mondiales de véhicules électriques augmenter de 37 % par rapport au troisième trimestre 2022, principalement grâce à la Jeep Avenger, mais aussi grâce à la Citroën Ami, la Peugeot e-208, la nouvelle Fiat 500e et le Citroën ë-Berlingo.

L’électrification est un enjeu stratégique pour Stellantis, qui vise à ce que les voitures électriques représentent 100 % des ventes de voitures particulières en Europe et 50 % des ventes de voitures particulières et de pick-up aux États-Unis d’ici 2030.

En outre, Stellantis a récemment annoncé l’acquisition de 20 % du constructeur chinois de voitures électriques Leapmotor et la création d’une coentreprise avec lui. Cette collaboration permettra au groupe de tirer parti de la croissance des exportations de véhicules électriques chinois.