Les distributeurs français se classent parmi les 50 meilleurs en Europe

Léo

Top 50 des distributeurs européens

BPM et LS Group font leur entrée pour la première fois dans le classement des cinquante principaux distributeurs européens. De son côté, Cosmobilis gagne trois places et se positionne dans le top 20 du classement. Au total, onze entreprises françaises figurent parmi les plus importants acteurs du secteur en Europe.

Les distributeurs automobiles en Europe gagnent en part de marché

En 2022, les cinquante premiers distributeurs automobiles en Europe représentent une part de marché de 15,2%. Cette part a augmenté de manière significative par rapport à 2010, où elle n’était que de 10%. Selon les projections de la société ICDP, cette part de marché devrait approcher les 20% d’ici la fin de la décennie. En parallèle de cette progression, le chiffre d’affaires des distributeurs a également augmenté de 10,3% pour atteindre une moyenne de 2,85 milliards d’euros. Au total, ces distributeurs ont commercialisé 13,2 millions de véhicules.

La croissance du chiffre d’affaires s’explique en partie par l’augmentation du nombre moyen de points de vente en franchises. En 2022, les cinquante premiers groupes comptent en moyenne 141 points de vente, contre 124 en 2020. Selon l’ICDP, 825 points de vente ont changé de mains en 2022.

Emil Frey reste le leader du classement

Le classement des distributeurs automobiles en Europe est toujours dominé par les mêmes acteurs, à l’exception du groupe Pendragon qui passe à la 11e place. Le groupe suisse Emil Frey reste en tête avec un chiffre d’affaires de 14,8 milliards d’euros (-1,3%) et 597 000 véhicules vendus. Il est suivi par la division européenne de l’américain Penske Automotive, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 9,26 milliards d’euros (+19,3%) et mis sur le marché 281 239 véhicules. En troisième position, le groupe anglais Arnold Clark a commercialisé plus de voitures que Penske Automotive, soit 248 724, mais a réalisé un chiffre d’affaires de « seulement » 5,77 milliards d’euros (+4,9%). Selon l’ICDP, ces deux groupes ont profité d’un fort développement sur le marché de l’occasion, ce qui leur a permis d’augmenter leur chiffre d’affaires.

Lire aussi :   Franck Berruer quitte Starterre - Reformulation : Starterre perd Franck Berruer

La France se distingue avec Cosmobilis et Gueudet

Parmi les acteurs français, le groupe Cosmobilis intègre pour la première fois le top 20. Avec un chiffre d’affaires de 2,25 milliards d’euros, il passe de la 21e place à la 18e place du classement. Il a commercialisé 94 316 véhicules neufs et d’occasion en 2022, une progression liée notamment à son déploiement à l’international. Le groupe Gueudet, deuxième distributeur français dans le classement, gagne également trois places pour se positionner à la 21e place. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 2,38 milliards d’euros et mis à la route 86 934 véhicules. Le groupe Maurin progresse encore plus, passant de la 29e à la 25e place, avec un chiffre d’affaires de deux milliards d’euros et 73 050 véhicules.

Eden Auto et LS Group font leur entrée dans le top 50

Dans ce classement, le groupe RCM gagne cinq places pour atteindre la 30e place, avec un chiffre d’affaires de 1,65 milliard d’euros et 47 122 véhicules vendus. Mais la plus belle performance est celle d’Eden Auto, qui fait un bond en avant de dix places. Il se classe désormais à la 40e place grâce à un chiffre d’affaires de 1,63 milliard d’euros (+30%) et 82 630 véhicules vendus. Le groupe BPM et LS Group font leur entrée dans le top 50, occupant respectivement la 49e et 50e place. Leur chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, avec une forte progression de 20% pour LS Group, leur permet d’intégrer ce classement.

Il est important de noter que l’ICDP inclut toutes les activités des distributeurs, ce qui pour BPM comprend, en plus de l’automobile, la distribution de véhicules industriels et de « machines outils ». Avec 23 111 véhicules commercialisés en 2022, BPM est l’avant-dernier groupe du classement.

Lire aussi :   Changement du contrat des agences de Transakauto

Avec l’entrée de ces deux nouveaux groupes, la France se positionne comme le troisième acteur majeur dans la distribution automobile en Europe. Les acteurs français représentent en effet 22% de ce classement, qui reste dominé par les opérateurs anglais et américains, suivis par des groupes suisses, allemands et autrichiens.