ALD en bonne voie malgré les coûts élevés de l’intégration de LeasePlan

Léo

ayvens 2023

Ayvens a communiqué ses résultats financiers pour l’année 2023. Suite à l’acquisition de LeasePlan par ALD, l’entreprise a enregistré une baisse de son résultat net et une augmentation de son coefficient d’exploitation. Néanmoins, les dirigeants de la filiale de la Société Générale considèrent que l’intégration de LeasePlan se déroule de manière satisfaisante.

ALD Automotive, rebaptisée Ayvens, annonce des résultats financiers mitigés pour l’année 2023

En mai 2023, ALD officialisait l’acquisition de LeasePlan pour 4,9 milliards d’euros, une opération d’une envergure inédite sur le marché de la location longue durée. Cependant, cette acquisition continue de peser sur les résultats financiers d’Ayvens, la filiale de la Société Générale. Les résultats pour l’année 2023 montrent une baisse de 32,8 % du résultat net, qui s’établit à 816,2 millions d’euros. De plus, le coefficient d’exploitation a augmenté de 10,5 points pour atteindre 63,7 % à la fin de l’année, avec un pic de 69,1 % au dernier trimestre.

Ayvens attribue ces performances mitigées à plusieurs facteurs, tels que l’inflation, l’environnement des taux d’intérêt et la normalisation rapide du marché des véhicules d’occasion. Cependant, la flotte financée d’Ayvens a connu une nette accélération, ce qui a contribué à renforcer la solidité financière de l’entreprise.

Tim Albertsen, directeur général d’Ayvens, souligne que malgré les résultats mitigés de cette année de transition, l’entreprise reste solide et confiante en sa capacité à restaurer ses marges et à protéger la valeur de ses actifs.

L’intégration de LeasePlan en « bonne voie », mais des défis à relever

L’intégration de LeasePlan reste un enjeu majeur pour Ayvens. En septembre dernier, le coût de l’acquisition avait été revu à la hausse, ce qui avait entraîné une chute du cours de l’action en Bourse. Cependant, Ayvens affirme que le processus d’intégration est en « bonne voie » et devrait générer des synergies avant impôt de 120 millions d’euros en 2024, 350 millions d’euros en 2025 et 440 millions d’euros en 2026, notamment dans les domaines des achats, des assurances, du remarketing et de l’intégration informatique.

Lire aussi :   Placer l'humain et la proximité au cœur de notre stratégie : les propos de Julien Chabbal, Alphabet France

Tim Albertsen se montre confiant quant à la capacité de l’entreprise à restaurer ses marges et à réduire la volatilité de ses revenus grâce à sa position concurrentielle unique et à son agilité éprouvée. Il prévoit de voir les bénéfices de ces mesures dès la fin de cette année.

Challenges sur le marché des véhicules d’occasion et croissance de la flotte d’Ayvens

Comme ses concurrents, Ayvens est confrontée à une normalisation rapide du marché des véhicules d’occasion, ce qui a impacté ses résultats. En 2023, le résultat de la vente de véhicules d’occasion d’Ayvens a chuté à 349,5 millions d’euros, contre 747,6 millions d’euros l’année précédente. Le résultat unitaire de la vente de VO est également en baisse, passant de 3 269 euros en 2022 à 2 400 euros en 2023.

Malgré ces défis, la filiale de la Société Générale a vu son parc financier s’accroître, avec une flotte totale de 3,42 millions de véhicules dans le monde, en hausse de 3 %. La location longue durée représente 2,709 millions de véhicules (+3,2 %) et le fleet management 710 000 véhicules (+2,1 %). Ayvens note également une nette accélération de l’adoption des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Pour Ayvens, l’année 2024 sera un jalon clé, marquant le début de la fusion des entités locales et le déploiement de la nouvelle organisation centrale et locale. L’entreprise anticipe une croissance lente de l’économie européenne, une inflation maîtrisée et une baisse des taux d’intérêt. Elle prévoit une croissance de ses actifs productifs et un coefficient d’exploitation compris entre 65 et 67 %.

Lire aussi :   Le bien-être des travailleurs et son lien croissant avec la mobilité