Enedis et Airbus signent des partenariats pour l’installation de milliers de bornes électriques.

Léo

Enedis bornes de recharge Firalp Bump

En France, Enedis et Airbus renforcent leurs infrastructures de recharge. En partenariat avec Firalp et Bump, l’énergéticien déploie 4 500 bornes de recharge. De son côté, le constructeur aéronautique prévoit d’installer 1 600 équipements en collaboration avec Driveco.

La France, deuxième pays européen le mieux équipé en bornes de recharge

La France s’approche de la deuxième place parmi les pays européens les mieux équipés en bornes de recharge, juste derrière les Pays-Bas. Cependant, le pays ne compte pas relâcher ses efforts en matière d’électrification.

Les grandes entreprises et les acteurs des bornes de recharge ont bien compris cela, avec une série d’annonces de partenariats ces deux dernières années. Cette fois-ci, ce sont deux grandes entreprises françaises qui déclarent développer massivement leurs infrastructures de recharge.

Enedis implante 4 500 nouvelles bornes de recharge

Enedis, propriétaire de la deuxième plus grande flotte de véhicules électriques en France, annonce sa collaboration avec Firalp et Bump pour la supervision des 3 500 bornes existantes depuis 2012, ainsi que l’installation de 4 500 nouveaux points de recharge.

Les deux start-ups spécialisées dans les bornes de recharge et l’IoT ont signé un contrat de six ans avec Enedis, comprenant trois ans fermes et trois ans optionnels. Ces nouvelles bornes seront réparties sur les 259 sites d’Enedis situés dans la moitié ouest de la France.

« Le choix d’Enedis de nous confier la gestion de ses bornes de recharge valorise le travail d’innovation et le professionnalisme de nos équipes pour faciliter la transition des flottes d’entreprise vers des mobilités plus durables« , se satisfait François Oudot, directeur général et cofondateur de Bump.

Lire aussi :   EVBox propose un paiement par carte bancaire pour ses bornes de recharge rapide

L’énergéticien a choisi Firalp pour « sa capacité à intervenir partout en France avec des équipes IRVE pour la maintenance et des travaux », et Bump pour « sa maîtrise de l’exploitation et de la supervision avec un haut niveau de qualité de service et une plateforme de gestion de flotte aboutie ».

Les deux start-ups reprendront l’exploitation des 3 500 bornes de quinze modèles différents en l’espace de trois mois.

1 600 nouveaux points de charge pour Airbus

De son côté, Airbus annonce son partenariat avec Driveco, l’un des pionniers de la recharge. Le constructeur aéronautique prévoit d’équiper dix de ses sites de 1 600 points de charge (800 bornes) d’ici à 2026. Ces installations seront destinées aux collaborateurs et aux visiteurs d’Airbus.

À noter que les deux entreprises se connaissent bien, car elles ont déjà collaboré en 2022 pour l’amélioration d’infrastructures de recharge et le déploiement de 200 bornes Kino Pro conçues par Driveco.

« Après une première collaboration fructueuse, nous sommes fiers d’unir de nouveau nos forces avec un leader mondial de l’industrie. À travers ce partenariat d’envergure, les collaborateurs et parties prenantes d’Airbus bénéficieront de services de haute qualité pour recharger leurs véhicules électriques dans le cadre de trajets quotidiens« , se réjouit Ion Leahu-Aluas, directeur général de Driveco, après avoir remporté ce nouvel appel d’offres.

Selon le fabricant de bornes, les bornes Kino Pro ont un taux de disponibilité de 98,7 %. Plus de 25 000 recharges ont déjà été effectuées sur l’ensemble des stations déjà installées sur les sites d’Airbus.

Driveco a développé un logiciel spécifique pour le constructeur aéronautique, offrant un suivi continu des indicateurs de performance et un support utilisateur d’ingénieurs.

Lire aussi :   Offre de rachat de 12 milliards d'euros reçue par Adevinta