Étude des habitudes de lavage des Français par Wash France

Léo

sondage sur les habitudes de lavage des Français

La filiale lavage de TotalEnergies a récemment mené une enquête en ligne, en collaboration avec Ipsos France, pour étudier les habitudes de lavage des Français. Cette étude met en évidence la persistance de la pratique du lavage à domicile.

Étude Ipsos France : Les habitudes de lavage des automobilistes français

Ipsos France, un institut d’études indépendant, a réalisé une étude consommateurs pour le compte de TotalEnergies Wash France. Cette enquête, réalisée en ligne en juin et octobre 2023 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Français âgés de 18 à 69 ans, tous conducteurs d’une voiture, constitue un baromètre actualisé pour la profession.

Selon cette étude, il est intéressant de noter les habitudes de lavage des automobilistes français. Il n’est pas surprenant de constater que 92 % des automobilistes lavent leur véhicule au moins une fois par an, tandis que 41 % le font au moins une fois par mois. Il est également important de souligner que les propriétaires de voitures électriques lavent leur véhicule de 10 à 14 fois par an, avec une préférence pour le lavage à domicile plutôt qu’en centre. En revanche, les propriétaires de voitures à moteur thermique le font neuf à dix fois par an.

De plus, les motivations des automobilistes pour le lavage de leur voiture sont les suivantes : 54 % le font lorsque leur véhicule est un peu sale, 25 % en raison de l’arrivée des beaux jours, 23 % par habitude, et enfin, les intempéries (pluie…) sont une motivation pour 23 % des automobilistes.

Le lavage en centre privilégié mais une intention de laver moins souvent

Cependant, un tiers des automobilistes envisage de laver sa voiture moins souvent, principalement pour des raisons environnementales (47 % en raison des problèmes de sécheresse actuels et 36 % pour la préservation de l’environnement). Les raisons économiques entrent également en ligne de compte, avec 40 % des automobilistes concernés. Ainsi, le baromètre 2023 révèle une intention de laver moins souvent pour des raisons environnementales et financières.

Lire aussi :   Nouveau recul du gouvernement sur les ZFE

Malgré cela, le lavage en centre reste largement privilégié (80 % des pratiques), principalement pour des raisons de praticité. Parmi ces pratiques, 41 % des automobilistes choisissent les rouleaux/portiques, tandis que 39 % optent pour la haute pression. Le lavage à domicile est moins répandu mais bien ancré, représentant 19 % des pratiques.

Il est intéressant de noter qu’une étude réalisée en juillet 2022 par Opinionway pour Éléphant Bleu révèle que le lavage à domicile représentait 37 % des pratiques. Cette pratique a d’ailleurs augmenté entre 2021 et 2022, après plus de dix ans de baisse continue.

En ce qui concerne les profils des utilisateurs, le lavage en centre est préféré par des femmes d’environ 43 ans vivant dans les grandes villes, tandis que le lavage à domicile est plus courant chez des hommes d’environ 45 ans résidant dans les zones rurales. En termes de fréquence, 46 % des automobilistes interrogés lavent leur voiture en centre au moins une fois par mois, contre 31 % à domicile (toujours une fois par mois).

Praticité, efficacité et enjeu environnemental

Les raisons qui poussent les automobilistes à choisir le lavage en centre sont la praticité, l’efficacité et une meilleure maîtrise de la consommation d’eau. Pour ceux qui préfèrent le lavage à domicile, les critères pris en compte sont le prix et la praticité.

Il est important de souligner l’enjeu environnemental lié à cette problématique. Alors que 80 % des automobilistes interrogés sont conscients que le lavage en centre est moins polluant pour les nappes phréatiques que le lavage à domicile, ce chiffre descend à 45 % pour les laveurs à domicile, qui sont moins convaincus.

Lire aussi :   En 2024, les SUV paieront-ils un stationnement plus cher à Paris ?

De plus, il est intéressant de noter que seulement 46 % des automobilistes sont au courant de l’interdiction du lavage à domicile. Parmi les laveurs à domicile, quatre sur dix seraient prêts à se rendre en centre de lavage malgré leur scepticisme.

En conclusion, selon ce baromètre, l’interdiction du lavage à domicile ou la pollution passive ne sont pas des facteurs déterminants pour attirer les adeptes du nettoyage à domicile.