Huit modèles éligibles au leasing social proposés par Stellantis

Léo

Stellantis modèles éligibles au leasing social

Stellantis, le leader de la vente de voitures électriques en France, propose une offre attractive à 54 euros par mois pour la future Citroën ë-C3. Cette offre fait sensation et s’inscrit dans le cadre du leasing social mis en place par le gouvernement, auquel seront éligibles huit modèles de voitures du constructeur.

Stellantis dévoile les modèles éligibles au leasing social

Quelques heures après l’annonce par le gouvernement de la mise en place du leasing social, Stellantis a révélé les modèles qui pourront en bénéficier, ainsi que les tarifs et les conditions commerciales.

Le constructeur propose huit modèles éligibles : les Citroën ë-C3 (54 euros/mois) et ë-C4 (129 euros/mois), la Fiat 500e (89 euros/mois), la Jeep Avenger électrique (149 euros/mois), les Opel Corsa-e (94 euros/mois) et Mokka-e (119 euros/mois) et les Peugeot e-208 (99 euros/mois) et e-2008 (149 euros/mois).

15 000 km/an et autres détails

Ces mensualités sont basées sur un kilométrage annuel de 15 000 km, soit un minimum de 12 000 km/an exigé par le gouvernement. Christophe Musy, directeur de Stellantis France, précise que les loyers ne nécessitent pas d’apport initial. L’État finance la première mensualité à hauteur de 13 000 euros, et Stellantis Finance & Services y contribue également.

Les mensualités incluent une garantie décès, invalidité et chômage. Pour les Opel Corsa-e, Opel Mokka-e et Citroën ë-C4, le prix comprend également la borne de recharge. Cependant, pour les autres modèles, il faudra ajouter en moyenne 500 euros pour une wallbox.

Coût de l’installation de la borne et autres frais

Le coût de l’installation de la borne n’est pas inclus dans les mensualités. Selon le constructeur, il est estimé à 675 euros pour les trois modèles mentionnés précédemment, et à près de 1 200 euros pour les autres modèles, pour une installation standard. Il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 500 euros pour l’installation de la borne.

Lire aussi :   Réparation en hausse : inflation des coûts persistante

L’assurance du véhicule et l’entretien ne sont pas non plus inclus dans les mensualités. Cependant, Christophe Musy souligne que les véhicules électriques nécessitent un entretien réduit. Stellantis proposera une offre d’entretien de 10 à 20 euros/mois, considérée comme extrêmement compétitive.

Pour répondre à la demande, Stellantis a réservé une production de 20 000 voitures, malgré le fait que le constructeur et le réseau gagnent de l’argent malgré les faibles mensualités, selon Christophe Musy.

Les modèles électriques d’occasion également éligibles

Stellantis a également annoncé que les modèles électriques d’occasion de son réseau Spoticar seront éligibles au leasing social. L’offre concernera les véhicules de moins de 42 mois disponibles selon le stock, explique Christophe Musy.

Le leasing social, promesse d’Emmanuel Macron lors de sa deuxième campagne, sera finalement réservé à terme à la moitié des ménages les plus modestes, dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 15 400 euros, selon un conseiller de l’exécutif. Dans un premier temps, la population concernée sera plus restreinte pour cibler plus particulièrement les actifs gros rouleurs, ceux qui roulent plus de 8 000 km par an ou qui habitent à plus de 15 km de leur lieu de travail. Le gouvernement prévoit que d’ici 2024, le leasing social portera sur 20 000 à 25 000 véhicules électriques.