À la conquête de nouveaux clients : Toyota C-HR

Léo

essai toyota c-hr

Depuis son lancement en 2017, le premier C-HR est devenu un pilier important pour Toyota. La nouvelle génération, dotée de technologies hybrides simples et rechargeables, vise à attirer de nouveaux clients et à renforcer la position de la marque sur le marché.

Le Toyota C-HR : un SUV coupé innovant

Le Toyota C-HR, abréviation de Coupé High Rider, a révolutionné le marché en introduisant le concept des SUV coupés en 2017. Depuis son lancement, ce modèle a connu un grand succès en Europe avec près de 900 000 immatriculations, devenant ainsi un véritable porte-étendard de la marque japonaise.

Ce C-SUV a su conquérir une nouvelle clientèle grâce à son design novateur et à ses performances de conduite. Selon Toyota, 43 % des acheteurs ont été séduits par le design du véhicule, tandis que 45 % ont été attirés par sa motorisation. De plus, le C-HR a réussi à attirer une clientèle plus féminine, avec 33 % de femmes parmi ses propriétaires.

Avec la sortie de sa version 2024 et l’introduction de la déclinaison hybride rechargeable, le Toyota C-HR vise à surpasser ses prédécesseurs. Toyota prévoit de vendre 20 000 unités en France cette année, contre 13 600 en 2023, en misant particulièrement sur les ventes aux particuliers, représentant 70 % des ventes avec un taux de conquête de 65 %.

Malgré l’arrivée de nouveaux concurrents tels que les Peugeot e-3008 ou le Renault Symbioz, la marque japonaise affiche des ambitions élevées pour le Toyota C-HR.

Un design avant-gardiste et des motorisations hybrides innovantes

Le nouveau Toyota C-HR continue sur la lancée de son prédécesseur en proposant un design audacieux et novateur. Les projecteurs LED intégrant les clignotants, la coloration « bi-ton+ » et l’écran tactile de 12,3 pouces à l’intérieur renforcent l’esthétique moderne du véhicule.

Lire aussi :   Pour aller plus loin, découvrez la nouvelle Opel Corsa.

Cependant, malgré ses avancées en termes de design, le Toyota C-HR souffre d’un habitacle réduit. La banquette arrière et le volume du coffre sont limités, bien que la version hybride rechargeable offre un toit panoramique pour plus de luminosité et une sensation d’espace.

Le Toyota C-HR est disponible avec trois motorisations hybrides, dont une version rechargeable offrant une autonomie zéro émission allant jusqu’à 66 kilomètres en cycle mixte WLTP. Les prix du C-HR débutent à 44 900 euros et peuvent atteindre 53 400 euros pour les finitions haut de gamme, avec des livraisons déjà en cours pour les modèles hybrides.