Encore perfectible : le BYD Seal U

Léo

encore perfectible : le byd seal u

La berline Seal est conçue pour plaire à la clientèle européenne, tandis que le Seal U conserve les caractéristiques de confort des voitures chinoises. Cependant, son comportement routier est critiqué pour son manque de précision.

BYD : Une Marque en Pleine Expansion sur le Marché Français

La marque BYD a fait son entrée sur le marché français il y a moins d’un an et a déjà élargi sa gamme avec le lancement du Seal U, proposant désormais six véhicules allant du segment C au segment E.

Le Seal U : Un SUV Positionné dans le Segment D

Le Seal U, avec une longueur de 4,79 mètres, se situe dans le segment D. Contrairement à son homologue chinois nommé Song et partageant la plateforme avec la berline Han et le SUV Tang, le Seal U ne partage que le nom pour le marché européen.

A l’intérieur, le Seal U offre une ambiance sobre avec un grand écran de 15,6’’ (ou 12,8’’ sur la finition Comfort) pivotant à 90°, une caractéristique distinctive de la marque. La finition est de qualité et l’espace à bord est généreux, notamment pour les passagers arrière avec un plancher plat et des dossiers inclinables.

Electrique ou Hybride Rechargeable : Deux Options Proposées

Initialement disponible en version 100 % électrique, le Seal U est équipé d’un moteur de 218 chevaux alimenté par une batterie LFP de 71,8 kWh ou 87 kWh, offrant respectivement une autonomie homologuée de 420 km et 500 km. Une version hybride rechargeable nommée DMi sera lancée plus tard, avec un moteur essence 4 cylindres de 1,5 litre et une batterie de 18 kWh pour une autonomie électrique prévue de 70 km.

Lire aussi :   Objectif de ventes de VinFast en 2023 raté

En Chine, où la concurrence entre BYD et Tesla est féroce malgré la collaboration en batteries, le Seal U se distingue par son confort et ses suspensions souples privilégiant le bien-être des passagers.

Performances en Conduite et Prix

Cependant, en conduite plus dynamique, le Seal U montre ses limites avec un comportement routier limité, notamment en raison de son poids de 2,2 tonnes. Il est plus à l’aise sur autoroute, bien que l’autonomie électrique puisse être réduite dans ces conditions. Les tarifs du Seal U devraient être similaires à ceux du Tesla Model Y, débutant autour de 41 000 euros en Allemagne, mais pouvant varier entre 41 000 et 46 000 euros en France.