Le signal négatif de la fin brutale du bonus aux entreprises selon Xavier Horent (Mobilians)

Léo

le signal négatif de la fin brutale du bonus aux

Le changement de direction du gouvernement concernant le dispositif d’aide à l’achat de voitures électriques est critiqué par le délégué général de Mobilians. Il estime que cette décision, qui pénalise les entreprises, va à l’encontre de la promesse de stabilité du bonus écologique. Cela pourrait avoir un impact négatif sur le marché des voitures électriques d’occasion.

Le nouveau décret gouvernemental encadrant les aides à l’achat de voitures électriques suscite des inquiétudes

Lorsqu’on interroge Xavier Horent, journaliste spécialisé dans l’automobile depuis 20 ans, sur son sentiment concernant le nouveau décret gouvernemental qui réglemente le dispositif d’aides à l’achat de voitures électriques, sa réponse est claire : il constate une fois de plus un manque de continuité dans les politiques publiques de l’État.

Selon Horent, ce sujet revêt une importance capitale, car il implique des sommes considérables d’argent public et affecte le quotidien des Français ainsi que la compétitivité des entreprises du pays. Cependant, il déplore que mi-décembre 2023, le gouvernement ait pris la décision de modifier les conditions d’éligibilité aux aides à l’achat de voitures électriques, sans tenir compte des retombées négatives que cela pourrait engendrer.

Un impact sur le marché de la voiture électrique d’occasion

Le décret en question concerne spécifiquement les voitures électriques d’occasion. Selon Xavier Horent, en rendant ces véhicules moins attractifs sur le marché, le nouveau dispositif risque d’avoir un impact néfaste sur la vente et l’achat de voitures électriques d’occasion. Cette mesure pourrait également nuire aux professionnels de l’automobile, qui voient dans la vente de voitures d’occasion une source de revenus importante.

Lire aussi :   Encadrement plus strict du financement et des services dans le contrat de distribution Toyota

En conclusion, le journaliste spécialisé déplore l’absence de cohérence dans les politiques publiques de l’État en matière d’aides à l’achat de voitures électriques. Il souligne l’importance de prendre en compte les conséquences économiques et sociales de telles décisions et plaide pour une plus grande stabilité dans les mesures mises en place.